Accueil ISGA

L’Institut sur la Sécurité Globale et l’Anticipation

Une recherche à finalité opérationnelle

Mission : étudier les pratiques innovantes et développer les connaissances dans le domaine de la sécurité globale des populations et des institutions, de la prévention des risques et de la gestion des crises.

Son objectif est de favoriser l’émergence de collaborations scientifiques entre les acteurs universitaires, institutionnels, industriels et citoyens. C’est un espace de discussion et d’innovation qui s’inscrit dans un continuum de recherche, formation, valorisation.

L’institut ISGA s’appuie sur le développement d’une recherche interdisciplinaire répondant à deux finalités complémentaires :
 
  • Académique, par la création et la partage de savoirs et connaissances permettant une meilleure compréhension des phénomènes collectifs, qu’ils soient sociaux ou technologiques.
  • Opérationnelle, permettant l’échange critique et la conception de stratégies, enseignements, méthodes et outils utiles au monde des praticiens.

La sécurité globale, un défi de société

La sécurité globale tire son origine d’un constat, celui du développement d’une civilisation de l’instant et du mouvement. Mondialisation, technologies numériques, nanotechnologies, depuis la fin du XXe siècle, ces mutations affectent nos rapports à l’espace, au temps, à la matière et modifient nos modes de vie. Or, ces développements ne sont possibles que sous la protection de modèles de plus en plus complexes. De nouveaux maillons sont apparus dans la chaine sécuritaire. Cette nouvelle donne soulève des problématiques inédites, techniques, juridiques, économiques ou encore éthiques. En réponse, la sécurité globale, conjointement définie avec l’INHESJ (Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice) est un concept fédérateur. Il s'agit d'identifier de nouvelles clés de lecture, entre anticipation, décision et mémoire, pour une sécurité globale d'initiative.
 
  • L'équipe de recherche
  • Les thèmes structurants de l'Institut
  • Les chaires
  • Les projets de recherche
  • Les plateformes

Projets de recherche & Chaires

Equipe de recherche & Thèmes structurants

L’Institut sur la Sécurité Globale et l’Anticipation est composé d’une équipe de chercheurs dont l’objectif commun est de créer de la connaissance scientifique et de développer la recherche à finalité opérationnel.

L’équipe est composée de :

Chercheurs
  • Patrick LACLEMENCE : professeur en charge de l’équipe de recherche
  • Guillaume DELATOUR : enseignant-chercheur à l’UTT
  • Paul-Henri RICHARD : ingénieur de recherche & administrateur de la chaire de recherche de gestion de crise
  • Michael BABIN : Ingénieur d’études
Chercheurs associés
  • Didier JOUBERT
  • Thierry NOVARESE
  • Romain PETIT
  • Alain HUGEROT
Doctorants
  • David ORTIZ : doctorant projet ANR-INPLIC
  • Gaëtan CHEVALIER : doctorant DGSCGC et UTT

Les thèmes structurants de l’Institut

L’institut ISGA aborde les enjeux de la sécurité globale au regard de trois thèmes complémentaires :

1. Anticipation de la menace, analyse des risques et stratégies de sécurité
  • Nouvelles formes de menaces, acteurs, politiques de sécurité.
  • Prévention des risques associés aux systèmes sociotechniques.
  • Evènementiel, crise et continuité d’activités.
  • Coordination des acteurs et décision.
2. Datas pour la sécurité
  • Nouvelles technologies pour la sécurité.
  • IA, données, traitement de l’image.
  • Drone, capteurs embarqués.
3. Confiance Numérique et cybermenace
  • Investigation numérique en milieu hyper-connecté.
  • Détection à base de contenu, rupture d’intégrité, stéganographie.
  • Sécurisation des flux et échanges de données et systèmes.
Signature d’un accord de collaboration de recherche et de formation entre l’UTT et l’Equipe Sécurité Défense (EESD) du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam)

L’Institut sur la Sécurité Globale et l’Anticipation (ISGA) de l'UTT et l’Equipe Sécurité Défense (EESD) du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) ont signé un accord de collaboration de recherche et de formation le 7 juillet 2020.

L’ISGA a pour mission d'étudier les pratiques innovantes et développer les connaissances dans le domaine de la sécurité globale des populations et des institutions, de la prévention des risques et de la gestion des crises. L’institut ISGA aborde les enjeux de la sécurité globale au regard de trois thèmes complémentaires :
  • Anticipation de la menace, analyse des risques et stratégies de sécurité ;
  • Datas pour la sécurité ;
  • Confiance numérique et cybermenaces.
Le programme de recherche de l'équipe en émergence sécurité défense du Cnam est composé de sept axes thématiques. Les sept axes définis couvrent les trois enjeux principaux de la recherche sur les réponses aux crises criminogènes :
  • Préparer des organisations publiques et privées à faire face aux crises ;
  • Bâtir une stratégie de réponse et coordonner les ressources en amont et en aval des phénomènes criminels ;
  • Développer des systèmes d’apprentissage adaptés aux questions criminelles.
Ce partenariat entre l’EESD et l'ISGA permet le développement de collaborations en matière de recherche et de formation :
  • échanges de professeurs spécialisés ;
  • accueil de doctorants ou développement de thèses cogérées, et participation à des projets de recherche ;
  • journées d’échanges et de formations entre le Master 2 Criminologie (Cnam) et le Master IMSGA (UTT) ;
  • organisation régulière de colloques sur les thématiques de sécurité globale, gestion de crise, etc.
Par cet accord, les deux entités sont liées pour une durée de 4 ans (jusqu’en février 2024).

En savoir plus : https://eesd.cnam.fr/l-equipe-securite-defense-du-cnam-signe-un-partenariat-avec-l-universite-technologique-de-troyes-institut-sur-la-securite-globale-et-l-anticipation-isga

Signature d'une convention entre la Délégation Ministérielle aux Industries de Sécurité et la lutte contre les Cybermenaces et l'UTT, vendredi 31 janvier 2020

Les derniers échanges avec la Délégation Ministérielle aux Industries de Sécurité et la lutte contre les Cybermenaces (DMISC) du Ministère de l'Intérieur confirment la volonté d'acter la mise en place d'une convention de partenariat avec l'Institut sur la Sécurité Globale et l'Anticipation (ISGA) de l'Université de technologie de Troyes (UTT).

La DMISC, dont la mission est de développer et de protéger la capacité industrielle et technologique de la nation en matière de sécurité et de lutte contre les cybermenaces, initie des partenariats et définit des plans d'actions au niveau du Ministère.

Fort de ses liens, tant avec le Ministère de l'Intérieur que le Ministère des Armées, l'ISGA confirme également, par le développement de son institut et de ses deux Chaires " Gestion de Crise " et " Sécurité Globale ", sa place en tant qu'acteur majeur dans ce domaine d'expertise.

Dans ce cadre, Michel Cadic, Délégué ministériel adjoint aux industries de sécurité et à la lutte contre les cybermenaces, Pierre Koch, Président de l'UTT et Patrick Laclémence, Directeur de l'Institut sur la Sécurité Globale et de l'Anticipation, signeront officiellement cette convention, vendredi 31 janvier 2020 à 15h00 à l'UTT (Salle du conseil - K203).

La collaboration aura pour objectif de :
  • Étudier de faisabilité d'un parcours Ingénieur " Architecte de Sécurité " ;
  • Préparer un dossier de création d'un laboratoire de recherche facteurs humains orienté métiers de la sécurité dans les locaux de l'UTT/ISGA, adossé à l'Equipe de Recherche Interdisciplinaire sur les problématiques de Sécurité (ERIS), qui sera soumis aux instances de l'UTT ;
  • Développer un réseau collaboratif entre les communautés de chercheurs, institutionnels et praticiens associés à la DMISC et l'UTT/ISGA ;
  • Développer des travaux de recherche à finalité opérationnelle sur les thématiques de la sécurité globale, de la gestion de crise, de la résilience et continuité d'activité ;
  • Mobiliser des équipes des deux partenaires afin de développer des propositions (projets, solutions, etc.) en matière de réponse à des problématiques opérationnelles et de valorisation des résultats de la recherche, à travers :
    • le développement des connaissances scientifiques et technologiques nécessaires à l'amélioration de pratiques opérationnelles,
    • le développement de prototypes et démonstrateurs de recherche, et la mise au point de nouveaux processus et outils de gestion des événements de sécurité.

01.
Appel à projets

Appel à projets lutte COVID-19

Ce que nous recherchons :

Nous avons identifié un certain nombre de domaines et de situations concrètes pour lesquels nous pressentons des améliorations possibles : 

  • Protections individuelles ou collectives, soignants et populations (e.g. masques, « hygiaphones de fortune », concepts innovants de protection, de barrières, techniques de recyclage, Do It Yourself, etc.) ;
  • Gestion de la distance de sécurité entre individus ;
  • Automatisation de tâches pour le prélèvement, le nettoyage du matériel ou des salles ;
  • Facilitation du déploiement d’hôpitaux de campagne en soutien aux populations ; 
  • Gestion de crise, aiguillage, structuration/modularité des chaînes de prise en charge (e.g. gestion logistique, RH, etc.) ;
  • Production de nouvelles solutions de décontamination pour tout type de surface, pour petits et grands matériels, pour les espaces de vie, etc. ;  
  • Capacité de production en masse de solutions de décontamination ; 
  • Soutien à la prise en charge médicale (production du matériel ou traitement manquant, concept de recyclage, de détournement ou autre idée permettant de pallier ces manques) ;
  • Détection du virus dans l’environnement ; 
  • Diagnostic et autodiagnostic rapide et conduite à tenir associée - dépistage massif - dépistage participatif ; 
  • Gestion de l’impact psychologique individuel et sociétal (communication et sensibilisation sur la crise et l’épidémie, amélioration de la perception du risque d’épidémie, gestion de l’après crise, etc.) ;
  • Facteurs de limitation des déplacements et lutte contre la transgression ;
  • Amélioration du travail à distance (outils de continuité numérique, sécurisation, etc.) ;
  • Amélioration de la vie en isolement à domicile (numériques mais aussi hors solutions numériques) ;
  • Autres thèmes dûment argumentés.

Nous ne sommes pas seulement intéressés par des technologies nouvelles ; le caractère innovant des propositions pourra consister à réorienter des technologies ou des processus industriels existants (par exemple détourner une usine de production de parfum pour en faire du gel hydroalcoolique).

Nous acceptons les propositions provenant de tous types d’opérateurs : académiques, petites, moyennes entreprises, entreprises de taille intermédiaire, grands groupes. Des groupements constitués de ces différents types d’opérateurs seront possibles. En fonction du vecteur de financement ou d’acquisition utilisé, des restrictions sur l’origine ou la taille des opérateurs économiques pourront être appliquées.

Les propositions internes des personnels civils et militaires du ministère des Armées sont également les bienvenues.

Contenu de la proposition

Compte tenu de l'urgence du projet, la présentation et les justificatifs devront être les plus concis et précis possibles. La proposition doit contenir les documents suivants :

  • le descriptif technique de la solution proposée et le cas d’usage (utilisateur, situation d’emploi) auquel cette solution répond.
  • le plan projet comprenant :
    • Un planning des développements et de la mise en service identifiant les jalons et les livrables permettant de suivre l’avancement du projet ; 
    • Une décomposition du prix de la proposition, en distinguant le cas échéant la part financée par le ministère des Armées et d’autres sources de financement. Le déposant pourra utilement proposer des éléments optionnels dans sa proposition.
  • Un document de justification explicitant l’apport du projet pour chacun des 3 critères d’évaluation infra (impact, crédibilité, calendrier).

Le dossier total ne dépassera pas 30 pages.

Modalités pratiques

Budget et contractualisation:

L’AID prévoit un budget total de 10 000 000 € TTC, visant à financer entre un et plusieurs projets.   

Date limite de remise des propositions:

Les propositions de réponse sont attendues et évaluées au fil de l'eau jusqu’au 12 avril 2020. Les propositions tardives pourront être étudiées mais les chances de succès seront fortement réduites. 

 Les propositions émises par les opérateurs économiques (personnes morales) doivent être déposées à l’adresse suivante : 

https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/appel-a-projets-aid-covid-19

Les propositions émises par les personnels civils et militaires du ministère des Armées (personnes physiques) doivent être déposées à l’adresse suivante : 

https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/appel-a-projets-aid-covid-19-innovateurs-minarm 

Un accusé sera transmis dès réception de la proposition.

Important : en remettant son dossier, le déposant accepte sans réserve les conditions de l’appel à projets.