1. Accueil
  2. Actualités

Actualités ISGA

"Les Mardis de l'ISGA - Semantic Spatiotemporal Assessment of Risk in Smart Cities."

19 octobre 2021 - Antonio De Nicola, Laboratory for the Analysis and Protection of Critical Infrastructures (APIC Lab.)

ENEA Italian National Agency for New Technologies, Energy and Sustainable Economic - Rome

Résumé de l'intervention en ligne après le webinaire

"Les Mardis de l'ISGA - SURICATE-Nat Analyse des échanges lors des situations de crise dues aux risques naturels."

7 septembre 2021 - Babiga Birregah, Enseignant-Chercheur - Université de Technologie de Troyes


Résumé à venir


Babiga Birregah / Contacter l'intervenant : sebastiane.thouret@utt.fr

"Les Mardis de l'ISGA - Ontologie pour l'interopérabilité dans la gestion des situations de crises."

6 juillet 2021 - Linda Elmhadhbi, Enseignant-Chercheur - Ecole Nationale d'Ingénieurs de Tarbes,  INP Toulouse

La gestion opérationnelle des situations de crise est devenu une préoccupation majeure pour les pouvoirs publics. Elle nécessite la mobilisation rapide et la coordination des différents services de secours (Sapeur-Pompier, SAMU, Police, etc.). Selon les retours d’expériences, il y a un manque de coordination du fait de la diversité des acteurs intervenant sur le terrain, l’information n’est que très peu partagée et la communication n’est pas formalisée. Ces inconvénients conduisent au dysfonctionnement des réponses aux situations de crise. Afin de mieux répondre aux situations de crise, l'objectif est, d’une part, formaliser les connaissances des acteurs métiers afin d’assurer un échange d’information sémantiquement compréhensible par tous les acteurs de secours, d’autre part, aider ces acteurs à évacuer les victimes vers les structures hospitalières les plus appropriées en fonction de leurs états pour une meilleure prise en charge.

Linda Elmhadhbi / Contacter l'intervenant : sebastiane.thouret@utt.fr

"Les Mardis de l'ISGA - Une approche formelle du calcul d'impact d'évènements de cybersécurité sur les grands systèmes cyber-physiques."

1er juin 2021 - Bastien Sultan, Chercheur - Télécom Paris, Institut Polytechnique de Paris

Les systèmes cyber-physiques sont constitués de composants hétérogènes leur servant à percevoir leur environnement, élaborer des commandes et les exécuter à des fins diverses : se mouvoir, réaliser un procédé industriel, etc. Du fait de ce lien direct entre le monde physique et les commandes élaborées par leurs composants numériques, ces systèmes sont fortement critiques. Par conséquent, il est crucial de les protéger des cyberattaques tout au on de de leur cycle de vie. 

Ce séminaire s’attache à présenter une méthode, des formalismes et des outils, basés sur la modélisation et la vérification formelles, servant à : 

  1. établir un modèle fin des systèmes cyber-physiques,
  2. et à évaluer l'impact de potentielles cyberattaques et l'efficacité de contremesures relatives.
La méthode présentée est destinée à faciliter le design des systèmes, ainsi que leur maintien en conditions de sécurité.


Bastien Sultan / Contacter l'intervenant : sebastiane.thouret@utt.fr

"Les Mardis de l'ISGA - Les stratégies de conflits hybrides propagatrices de crises."
 6 Mai 2021 - Romain Petit, Cabinet Conseil Acquérir Solutions

Le concept d’hybridité reflète traditionnellement la porosité entre la guerre régulière et la guerre irrégulière. N’en déplaise à certains commentateurs, ce n’est en rien un phénomène nouveau. On peut citer plusieurs exemples historiques d’hybridité: de l’emploi de corsaires par les Etats, à la prise d’Aqaba en 1917 par TE Lawrence au soutien britannique à la Malaisie contre l’Indonésie entre 1962 et 1966 sur l’île de Bornéo…

Force est de de constater que ce concept a connu une première intensification d’emploi avec l’avènement de la dissuasion nucléaire et l’affrontement des blocs durant la guerre froide qui a fortement limité le recours à la guerre de haute intensité (renversement de Mossadegh en Iran, interventions de Che Guevara au Congo puis en Bolivie en 1967, coup d’état de Pinochet au Chili en 1973…). On peut dire qu’avec la guerre froide, l’hybridité a été employée de manière ciblée avec comme figure emblématique celle du partisan.

De nos jours l’hybridité connait de nouvelles formes d’expression. En ce sens, une nouveauté de l’hybridité réside en ce qu’elle n’est plus d’un recours exceptionnel et qu’elle dépasse la sphère stricte du domaine militaire, cette dernière prospérant dans tous les champs de la compétition à l’influence en passant par la subversion et les mesures actives de déstabilisation.

Mode de combat innovant utilisé par des acteurs aussi différents que la Russie en Ukraine, l’Etat Islamique au Levant mais aussi par les cartels de la drogue au Mexique l’hybridité progresse et prospère dans des dynamiques prédatrices de la criminalité.

En ce sens, la guerre hybride prospère en contexte de crise c’est-à-dire en période de changement important pour une structure, un Etat, une entité...

La crise génère de par son existence des zones de fragilités mais aussi d’opportunités sur lesquelles les modes opératoires des conflits hybrides trouvent un champs d’expression privilégié. Comprendre ces modes opératoires est une des premières mesures permettant de lutter contre des modes opératoires qui relèvent de l’ordre de stratégies de contournement et de prédation et qui n’ont d’autres objectifs que de générer ou étendre des crises. En ce sens, comprendre et identifier les stratégies hybrides à l’œuvre tant en zone grise qu’ailleurs constitue un enjeu majeur de sécurité globale.

Romain Petit
/
Contacter l'intervenant : sebastiane.thouret@utt.fr

"Les Mardis de l'ISGA - Surveillance et sécurité des contenus numériques sur Internet : application aux réseaux orientés contenus."

6 avril 2021 Guillaume Doyen - Enseignant-Chercheur IMT Atlantique

L’internet, dont l’objectif premier était la simple interconnexion de machines distantes, s’est transformé au fil des décennies en une gigantesque plate-forme d'échange de contenus numériques. A chaque instant, les usagers publient, consomment, modifient, commentent des contenus numériques variés (images, vidéos, messages, programmes). Sécuriser cet espace ouvert est un enjeu de société essentiel car les attaques (empoisonnement, indisponibilité, dissimulation d’information, etc.) sur les contenus numériques de cet espace virtuel ont un impact sur le monde réel (manipulation d’opinion, atteinte à la vie privée, diffusion de contenus inappropriés à certains publics, etc.). Si l’Internet actuel, notamment par le trafic chiffré, à réduit ces problématiques aux entités terminales, les réseaux orientés contenus (ICN - Information Centric Networking) qui agissent comme une alternative aux approches standard fondées sur le protocole IP, offrent de nouvelles surfaces d’attaque mais aussi de solutions pour la sécurité des contenus numériques. Dans cet exposé, nous nous sommes concentrés sur l’attaque par empoisonnement de cache et nous avons montré comment un attaquant peut la mettre en oeuvre sur un réseau orienté contenu pour altérer du contenu web à l’insu d’un utilisateur légitime. Nous avons ensuite exposé comment (1) il est possible de surveiller les routeurs d’un réseau orienté contenu et (2), par l’application de micro-détecteurs couplés à un outil de corrélation d’alarmes, cette attaque peut être détectée. Suite à cela, nous avons montré que l’application de politiques de sécurité dynamiques, mises en oeuvre grâce à des outils de virtualisation de réseaux, permet de nettoyer le réseau des contenus pollués tout en maintenant un niveau de qualité d’expérience satisfaisant pour les usagers légitimes en démultipliant à la volée les ressources de de-pollution. Ce travail ouvre la voie vers la sécurité des données dans les infrastructures critiques où leur sécurité doit être garantie, à l’image des nombreux usages de l'Internet des objets ou les théâtres d’opérations militaires.

Guillaume Doyen / Contacter l'intervenant : sebastiane.thouret@utt.fr

"Les Mardis de l'ISGA - Vers une analyse comportementale globale."

2 février 2021 - Thierry Novarese - Gendarmerie Nationale - État-major de la Gendarmerie des transports aériens - Pilotage analyse comportementale pour la Gendarmerie Nationale

L’analyse comportementale opérationnelle est basée sur des connaissances en physiologie, en psychologie et linguistique. Elle additionne une connaissance des modes d’actions terroristes et délinquants en même temps qu’elle travaille sur une "philosophie de l’intention et de l’action ». C’est un outil permettant de détecter précocement toute intention d’action malveillante, en cela il est proactif. En même temps l’analyse comportementale place au centre l’importance du facteur humain dans l’exercice de la mission opérationnelle, l’agent conservant la maîtrise situationnelle et l’évaluation finale de la levée de doute. Cette analyse comportementale opérationnelle suppose une stratégie c’est-à-dire une évaluation à long terme des process de sécurité et sûreté.

Thierry Novarese / Contacter l'intervenant : sebastiane.thouret@utt.fr

"Les Mardis de l'ISGA - COVID-19 : à chaque vague, sa crise. Co-construction d’un surf agile."

5 janvier 2021 - Alain Hugerot, Médecin-Chef du SAMU de l'Aube

La pandémie liée au virus SARS Cov2 responsable de l’infection syndromique dénommée COVID-19 a évolué en deux vagues successives tout au long de l’année 2020. Cette épidémie débutée en 2019 s’est développée en deux vagues successives qui ont révélé des points communs, mais aussi des éléments forts différents, du point de vue analytique stratégique qu’organisation opérationnelle. Cette diffusion virale a concentré les éléments fondateurs d’une situation de crise majeure, la seule depuis des décennies et sans équivalent depuis le milieu du XXème siècle.

Des éléments inconnus sur le potentiel morbide du virus de cette classe, raccourcissant énormément l’horizon de prédictibilité évolutif et forçant à l’opérationnel réactif immédiat, à court terme et fondé initialement sur la course à la protection et la recherche des éléments logistiques. Le non-retour à l’état antérieur a fait partie également du statut de crise. L’identification génétique, séquencée en un temps record à contribuer à l’inversion des incertitudes. Les soignants dans leur ensemble et les sociétés ont été confrontés à une seconde vague conduisant cette fois à un éventail de choix stratégiques polémiques , contradictoires et conflictuels multi-systèmes dans une navigation à vue d’ordre et de contrordre générant perte de confiance , puis méfiance et défiance envers les décideurs étatiques et fragmentant les systèmes socles politiques et scientifiques de notre société, accentuant les divergences interhumaines et inter-organisationnelles et rendant en retour les choix plus difficiles en terme d’analyse et décisions.

Cette grande crise planétaire préfigure d’autres crises majeures sanitaires pour lesquelles de nouveaux schémas cognitifs agiles sont à inventer par-delà les plans et procédures par trop rigides qui nous ont faussement rassuré jusqu’à présent, autant d’éléments de recherche en gestion de crise, coordination des cellules de crise et co-construction territoriale populationnelle

Dr Alain HUGEROT / Contacter l'intervenant : sebastiane.thouret@utt.fr

"Les Mardis de l'ISGA - Cellule de crise, cellule en crise : promesses, limites."

1er décembre 2020 - Guillaume Delatour, Enseignant-Chercheur - Equipe ERIS - UTT

Évènement climatique, incident de production, atteinte à l’image… Qu’ils soient d’origine endogène ou exogène, les évènements et leurs conséquences, couplés à une exposition médiatique globale et instantanée, imposent aux entreprises et collectivités une grande vigilance sur les crises qui peuvent les impacter. De l’incident inhabituel aux évènements critiques, il s’agit de répondre aux défis de la complexité, du temps et de la décision, en assurant l’intégration des conséquences opérationnelles, médiatiques et économiques. La capacité à gérer chaque situation est devenue un vecteur de continuité d’activité incontournable. Dans ce cadre, la préparation d’une anticipation évènementielle et la mise en oeuvre d’une cellule de coordination et de décision sont des leviers essentiels et génèrent des exigences particulières en termes de méthodes, de compétences et d’outils.
 

Ainsi, pas une semaine ne se passe sans une activation d’une cellule de crise. Or, force est de constater que cet outil reste encore peu connu et décrit dans sa dynamique organisationnelle et managériale. C’est l’objet du programme scientifique "cellule de crise" porté par la chaire Gestion de crise de l’université de technologie de Troyes, de proposer des clés de lecture et développer des outils utiles aux praticiens, afin de mieux comprendre et piloter la dynamique des cellules de crise.

Guillaume Delatour / Contacter l'intervenant : sebastiane.thouret@utt.fr

"Les Mardis de l'ISGA - Projet Victeams"

3 novembre 2020 - Domitile Lourdeaux, Maîtresse de Conférences HDR - Equipe CID - UTC

Le projet VICTEAMS a pour objectif de créer un environnement virtuel pour la formation de leaders médicaux au sauvetage de blessés suite à un afflux massif de blessés (e.g. au combat, suite à des attentats ou catastrophes naturelles ou industrielles). Les situations auxquelles les apprenants doivent être entraînés sont des situations de crise i.e. dans ce type de situations les ressources tant internes qu’externes disponibles ne sont pas suffisantes pour les gérer de manière optimale.

Dans ce type de situations, il n’y a pas toujours de solutions idéales. Les leaders doivent apprendre à s’adapter, sous contraintes émotionnelles fortes, aux perturbations potentielles liées aux incertitudes des situations : danger de la situation elle-même, état de stress intense ou défaillance d’un membre de l’équipe. Ils doivent (ré)organiser au mieux leurs équipes pour sauver un maximum de personnes. Pour apprendre à gérer ces situations « au mieux », il est important de former ces leaders aux compétences techniques mais aussi et surtout à des compétences non-techniques comme le travail en équipe, les communications, la gestion du stress ou de la fatigue, la prise de décision, la prise de conscience de la situation ou encore ici le leadership.

Pour entraîner à ces compétences, nous souhaitions confronter l'apprenant à des contextes et à des équipes virtuelles variées. L’un des enjeux du projet était de générer dynamiquement grâce à des techniques d’Intelligence Artificielle des situations d’apprentissage adaptées (compétences à travailler, niveau de difficulté).

Domitile Lourdeaux / Contacter l'intervenant : sebastiane.thouret@utt.fr

L'institut sur la Sécurité Globale et l'Anticipation lance son premier cycle de conférences en ligne "les Mardis de l'ISGA" à compter du 3 novembre 2020. 

L'ouverture de ce cycle de webinaire mensuel, qui se tiendra tous les premiers mardis de chaque mois de 12h30 à 13h30, est l'occasion d'inviter des acteurs de la Sécurité Globale, tant académiques que professionnels, à venir présenter leurs travaux de recherche, durant 30 minutes, suivi d'un temps d'échanges avec les participants. 

Ces échanges riches permettront entre autres d'amorcer des projets qui pourront être menés par la suite en collaboration.

Ces webinaires s'étaleront du 3 novembre 2020 au 6 juillet 2021 suivant le calendrier suivant : 
 
  • 3 novembre 2020
  • 1er décembre 2020
  • 5 janvier 2021
  • 2 février 2021
  • 2 mars 2021
  • 6 avril 2021
  • 4 mai 2021
  • 1er juin 2021

Crise globale, longue, évolutive la pandémie de la Covid-19 n’en finit pas d’impacter nos sociétés.

Après 8 mois à vivre avec ce virus, de nombreuses organisations qu’elles soient publiques ou privées ont initié des travaux de retours d’expérience et d’apprentissages organisationnels.
Loin d’être exhaustive cette webographie propose un référencement des 1ers travaux effectués.

Télécharger la Webographie COVID-19

Bonne lecture.